Le gouvernement fédéral a annoncé des plans pour écologiser le parc de véhicules grâce à divers incitatifs fiscaux. De Flandre, la ministre flamande de la Mobilité et des Travaux publics, Lydia Peeters, est déjà fortement engagée dans le déploiement des infrastructures de recharge. Dans le plan de relance flamand de la résilience, dont le premier rapport d'étape a été présenté hier, 30 millions d'euros sont prévus à cet effet, bon pour 30.000 2025 équivalents de charge (CPE) d'ici XNUMX. Le ministre Peeters souhaite également cartographier rapidement les emplacements potentiels des bornes de recharge et efficacement via des cartes potentielles. 

En 2021, 10 millions d'euros ont été prévus pour des infrastructures de recharge ultra-rapide le long des autoroutes. En outre, il y a aussi 5 millions pour les infrastructures de charge (semi-) publiques et l'extension du réseau de base des chargeurs lents. Je souhaite que l'infrastructure de recharge sur un domaine non public soit rendue accessible à tous. Pour 2022, 10 millions sont prévus pour assurer un réseau bien connecté de chargeurs lents et plus rapides dans toute la Flandre et 5 millions supplémentaires pour garantir qu'au moins tous les 25 km le long des autoroutes et des principaux axes de circulation, une infrastructure de charge (ultra) rapide.

«En Flandre, les ambitions de la conduite électrique sont élevées. C'est pourquoi je prévois de fournir 2025 35.000 bornes de recharge d'ici 1, parfaitement en ligne avec l'objectif européen, à savoir 10 borne de recharge publique pour XNUMX voitures électriques. Je salue certainement les plans fédéraux visant à stimuler davantage le passage à l'électrification. En plus des appels de bornes de recharge en cours, nous continuons à tout surveiller et à faire des ajustements si nécessaire. En surveillant en permanence l'évolution du nombre de voitures électriques, nous pouvons changer rapidement si nécessaire. »

Lydia Peeters, ministre flamande de la mobilité et des travaux publics

La procédure d'installation d'une borne de recharge publique prend beaucoup de temps et doit être plus courte. Le ministre Peeters veut gagner du temps en cartographiant à l'avance les emplacements potentiels. Ces cartes potentielles sont en préparation et devraient être prêtes d'ici la fin de cette année.

Lire aussi: Lydia Peeters veut des escales plus accessibles en Flandre

Recherche de bornes de recharge Pitane Mobility
Print Friendly, PDF & Email