Après l'abolition des mesures corona, les Néerlandais travaillent actuellement encore plus de deux fois plus à domicile qu'avant la pandémie, soit en moyenne 6,5 heures par semaine. A long terme, ils s'attendent à se rendre un peu plus souvent au bureau, mais travaillent toujours à domicile deux fois plus qu'avant la pandémie, en moyenne 6 heures par semaine. De plus, l'attitude des Néerlandais à l'égard des différents modes de transport est presque la même qu'avant la pandémie. C'est ce qui ressort des recherches menées par le Knowledge Institute for Mobility Policy (KiM) auprès d'un groupe représentatif de Néerlandais interrogés à plusieurs reprises.

Travail à domicile

Un peu plus de 4 travailleurs sur 10 travaillent parfois à domicile chaque semaine. C'est moins que lorsque les conseils sur le travail à domicile étaient encore en vigueur, mais plus qu'avant la pandémie. A cette époque, 3 travailleurs sur 10 travaillaient parfois à domicile. Le nombre d'heures que les employés travaillent à domicile en moyenne a plus que doublé, passant de 3 à 6,5 heures en moyenne. La moitié des travailleurs indiquent qu'ils ne peuvent pas travailler à domicile, car le travail ne s'y prête pas. 

À long terme, les travailleurs s'attendent toujours à une légère diminution du nombre d'heures de travail à domicile. A terme, ils pensent travailler de chez eux en moyenne deux fois plus qu'avant la pandémie, soit en moyenne 6 heures par semaine. Cela correspond à peu près aux attentes des travailleurs en avril 2021, lorsque plusieurs mesures corona étaient encore en vigueur. L'augmentation du travail à domicile n'est pas la même pour tout le monde. Par exemple, les personnes hautement qualifiées, les personnes occupant un poste de direction ou de direction et les personnes qui se rendent au travail en transports en commun s'attendent à une augmentation plus importante que les autres. 

Lire aussi  Faillite Fondation Mobilité pour tous

Comme avant la pandémie, les travailleurs se déplacent le plus souvent pour le travail les mardis et jeudis. Ces jours semblent rester les jours les plus populaires pour aller au bureau, selon la recherche KiM. Pour un peu moins de 1 travailleur à domicile sur 5 (18 %), l'employeur incite les salariés à ne pas tous venir sur le lieu de travail les mêmes jours.

Verdict modes de transport

Pendant la pandémie, l'attitude des Néerlandais envers les modes de transport a changé. Ils étaient plus positifs sur la voiture, mais moins positifs sur les transports en commun. L'attitude envers le vélo et la marche est restée pratiquement la même. Bien qu'il y ait une tendance à la hausse depuis janvier 2021, l'attitude des Néerlandais à l'égard des transports publics n'est pas encore la même qu'avant la pandémie. Ils sont tout aussi positifs à propos de la voiture qu'ils l'étaient avant la pandémie.

Mobilité, éducation et impact de la pandémie

Dans la recherche, il passe KiM faites également attention aux effets de la pandémie sur la mobilité et l'éducation. Il s'agit également de l'impact social de la pandémie. La recherche montre, entre autres, que les Néerlandais voyagent de plus en plus en vélo électrique et que les étudiants de HBO/WO en particulier suivent encore relativement souvent l'enseignement à domicile. Il semble également qu'environ 10 % des personnes se sentent actuellement limitées par les mesures corona et les conseils du gouvernement. 

Articles Liés:
Lire aussi  L'assistant de voyage permet de voyager en train
Print Friendly, PDF & Email