Le ministre Verlinden demande des agents après la grève de la police de l'aviation.

Cela concerne les aéroports de Zaventem, Ostende, Anvers, Liège, Charleroi et Wevelgem. Cependant, il n'est pas encore clair quelles mesures seront prises. Il est devenu connu que quatre syndicats de police menacent d'actions dans les aéroports belges à partir de vendredi. Des coupes budgétaires substantielles obligent la police à le faire avec moins d'effectifs, ce qui menace non seulement la sécurité des collègues mais aussi celle des voyageurs.

Dans une annonce écrite, les syndicats indiquent qu'une équipe de nuit sera supprimée à Zaventem, entre autres. La charge de travail est si élevée que les inspecteurs ne peuvent plus dormir la nuit après leur quart de travail. L'annulation de services présente des risques, en particulier dans les petits aéroports.

Les grévistes veulent entre autres bloquer les voies d'accès et mener des actions de ponctualité. Ces jours-ci, il y a beaucoup de monde dans les aéroports car de nombreuses personnes reviennent des vacances d'été. Charleroi et Zaventem, d'où partent ou arrivent également de nombreux passagers néerlandais, sont également confrontés à des actions. Celles de Liège, où l'on transporte majoritairement du fret, débuteront lundi après-midi.

Dans une réponse, le cabinet Verlinden rappelle que le gouvernement fédéral a investi 310 millions d'euros dans la police intégrée durant cette mandature. La ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) a lancé mardi une réquisition pour le personnel de l'aéroport.

Les grévistes veulent entre autres bloquer les voies d'accès et mener des actions de ponctualité.
Articles Liés:
Lire aussi  Grève nationale de 24 heures dans les Taxis et Transports Sanitaires
Pack calendrier
Print Friendly, PDF & Email