Le ministre Peeters et MOW veulent-ils à nouveau obtenir un transport personnalisé de De Lijn ?

La commission mobilité des passagers de la MORA travaille actuellement sur un avis sur un projet de décision du Gouvernement flamand concernant l'Autorité flamande des transports. Dans le cadre de ces discussions, nous avons appris du cabinet du ministre Peeters que De Lijn allait soudainement jouer un rôle beaucoup plus important dans le démarrage du réseau de transport sur mesure.

Pour le Groupement National des Entreprises avec Taxi et Véhicules de Location avec Chauffeur, en bref GTL, c'est un revirement bizarre. Dès le début des discussions sur le passage de la mobilité de base à l'accessibilité de base, il a été supposé que le réseau de transport sur mesure fonctionnerait sous une gestion tactique et opérationnelle neutre. La gestion opérationnelle serait entre les mains d'un centre de mobilité « neutre » (Hoppin).

retards

Selon GTL, le démarrage de l'accessibilité de base a subi des retards successifs. Désormais, le ministre semble plier, en remettant les rênes entre les mains de De Lijn. Le secteur des taxis n'est pas desservi par cela. GTL rappelle l'objectif initial de la réforme : rendre les transports publics plus à la demande afin d'offrir une solution de transport adaptée à chacun. Autrement dit, garantir une véritable « accessibilité de base », sans angles morts dans l'offre de transport, mais aussi sans lignes sous-utilisées et bus vides à certaines heures. Comment? En complétant l'offre de transport régulier par des services de taxis de transport public subventionnés.

(Le texte continue sous la photo)

GTL estime être consciente que De Lijn n'a pas réussi à organiser une offre de transport efficace à la demande en Flandre avec son propre système de bus commuté au cours des 20 dernières années, alors que cela existait déjà aux Pays-Bas et dans les pays scandinaves. L'organisation soutient que ce n'est pas l'Autorité flamande des transports, mais De Lijn qui serait désignée par le ministre pour contracter toutes les formes de transport. 

sous-systèmes

Concrètement, cela concerne les contrats avec les opérateurs de bus, de taxis collectifs, etc. pour le réseau central, le réseau complémentaire et le Transport Douanier. En ce qui concerne les sous-systèmes, un choix doit encore être fait quant à la mise en œuvre exacte et à la contractualisation. Le cabinet, le département MOW et De Lijn sont actuellement en pleine discussion concernant ces changements possibles dans la répartition des tâches. Toutes les activités liées à la communication de base sur l'accessibilité ont été suspendues pour le moment jusqu'à ce que la répartition des tâches soit plus claire.

Le seul changement majeur qui reste, semble être l'entrée en vigueur de la centrale de Hoppin.

Photo: Lydia Peeters - Ministre flamande de la mobilité et des travaux publics
Articles Liés:
Pack calendrier
Print Friendly, PDF & Email