Largeur DVDP=

FNV : Les employeurs refusent un bon CAO. Les grèves continuent !

Les employeurs ont donné aux syndicats jusqu'au mardi 29 novembre à midi pour répondre. KNV supposait que les syndicats présenteraient l'offre finale à leurs partisans. Pourtant, le syndicat FNV n'a pas besoin de beaucoup de temps pour rejeter l'offre finale.

En ce qui concerne la FNV, la négociation collective sur une nouvelle convention collective de travail pour les transports de soins et les taxis, qui a repris lundi dernier après une grève nationale vendredi, a échoué. Les membres de la FNV du secteur ont par la suite décidé de poursuivre la grève. Le mercredi 30 novembre, il y aura une grève de 24 heures.

Meindert Gorter, directeur FNV Zorgtransport et taxi : « Dans ce secteur, avec de nombreux passagers vulnérables, nous choisissons d'annoncer la grève bien à temps. Ensuite, tout le monde a suffisamment de temps pour s'y préparer. Les chauffeurs préfèrent ne pas faire grève, le fait qu'ils le fassent en dit long sur la nécessité.

Quoi qu'il en soit, mercredi, il y aura une grève dans les trois plus grandes compagnies de taxis Connexxion, Munckhof et Noot, et diverses autres compagnies de tout le pays se joindront à elles. Gorter : "Nous espérons que les employeurs saisiront l'occasion pour proposer une amélioration du maintien du paiement pendant la maladie et de meilleurs contrôles sur le calcul des salaires avant mercredi."

En fait, la nouvelle offre n'a fait qu'empirer. Alors que les exigences des pilotes sont tout à fait normales.

(Le texte continue sous la photo)
Journal des taxis

Les employeurs ont invité vendredi les syndicats à discuter à nouveau de la nouvelle convention collective de travail. « Nous y sommes allés avec espoir. Hier, cependant, était très décevant. En fait, la nouvelle offre n'a fait qu'empirer. Alors que les exigences des pilotes sont tout à fait normales. Ils veulent un salaire avec lequel ils peuvent payer les courses et les factures, des horaires et des heures de travail contrôlables et ils veulent être payés à 100 % s'ils sont malades et plus de jours d'attente », déclare Gorter.

Lire aussi  Session pratique sur la sécurité routière pour les membres du Royal Dutch Transport

Selon la FNV, les employeurs proposent de petites améliorations sur un certain nombre de points. Mais sur d'autres points ils s'accompagnent même de détériorations. Vous trouverez ci-dessous un aperçu de ce qui est actuellement sur la table. La FNV indique que ce n'est pas pour rien qu'ils ont négocié pendant six mois et se sont arrêtés une journée. Ce qui est ici n'est absolument pas suffisant. C'est le moment d'aller de l'avant et d'intensifier la pression sur les employeurs.

Articles Liés:
Pack calendrier
Print Friendly, PDF & Email