Largeur DVDP=

Le ministre a précisé que la moitié des bus appartiennent à des sous-traitants de De Lijn

Tous les postes de conduite des véhicules De Lijn seront verrouillables. La ministre flamande de la Mobilité, Lydia Peeters, l'a dit au parlement après une question de Bert Maertens. L'engagement de Peeters fait également suite à l'incident de jeudi dernier à Bruges où un chauffeur de bus De Lijn a été agressé par un passager. 

Le conducteur a pu avertir son employeur via le bouton d'urgence et certains passagers du bus ont appelé la police. L'homme a subi une fracture de l'orbite de l'œil et ne pourra pas travailler avant au moins la fin du mois. Les syndicats de la société de transport De Lijn sont intervenus dans les gares de Bruges et de Courtrai. Ils voulaient attirer l'attention sur la violence contre le personnel de De Lijn. 

"Avec les nouveaux bus, il est prévu qu'une fermeture complète soit possible. Parallèlement, un déploiement sera également effectué avec les bus existants."

Le ministre a précisé que la moitié des bus sont entre les mains de sous-traitants de De Lijn et qu'ils font leurs propres choix. Selon Peeters, une fermeture fixe, mais aussi un système flexible est possible. Dans ce dernier cas, les conducteurs peuvent appuyer sur un bouton pour fermer leur messagerie.

Articles Liés:
Lire aussi  Grève de cinq jours dans les transports régionaux après l'expiration de l'ultimatum
De Lijn Ghent
De Lijn Ghent
Boutiques d'applications
Print Friendly, PDF & Email