Largeur DVDP=

Les exploitants régionaux de trains et d'autobus auront une semaine pour se conformer aux exigences des conventions collectives de travail

Les entreprises de transport public qui ont à la fois des bus et des trains ont reçu une semaine supplémentaire des membres de la FNV pour répondre à leurs demandes d'une nouvelle convention collective de travail multimodale. Le syndicat l'a annoncé dans un ultimatum aux entreprises, qui expire mercredi 7 décembre à 12.00 heures.

compensation de prix

Les membres demandent, entre autres, une compensation automatique des prix, afin que les salaires, indemnités et indemnités augmentent désormais en fonction des prix dans les magasins. Ils souhaitent également un versement unique de 1 euros le 1000er juillet. Ils demandent également des mesures pour réduire la charge de travail. «Cela signifie que la liste doit être plus régulière et que les travailleurs temporaires obtiennent un poste permanent après un an. Cela signifie qu'il faut former davantage de collègues permanents et moins de travailleurs temporaires», déclare Kuiper.

« Maintes et maintes fois, les employeurs font de belles promesses qu'ils ne tiennent pas. Les employés se sentent trompés. Si les revendications ne sont pas satisfaites, des actions auront lieu, sans que les grèves ne soient exclues.

Les négociations sur une nouvelle convention collective de travail pour le multimodal ont commencé début octobre avec l'accord d'avoir une nouvelle convention collective de travail le 10 décembre. Kuiper : « C'était un bon début, mais il s'est vite avéré que les employeurs ne voulaient pas être à la hauteur des intentions qu'ils avaient exprimées. Ils ont fait une offre ridiculement basse et n'ont pas négocié. Il n'y a pas non plus eu de consultation sur les mesures de réduction de la charge de travail. Nos membres ont rejeté en masse les propositions finales. La volonté d'agir est très élevée.

Lire aussi  KNV et CNV signent CAO transport sanitaire et taxi

Quelque 1300 personnes relèvent de la Convention Collective Multimodale de Travail, dont un tiers est conducteur de bus et deux tiers travaillent sur le train en tant qu'accompagnateur ou conducteur de train. Ces derniers assurent environ 90 à 95 % du transport ferroviaire régional. Les entreprises les plus connues du secteur sont Arriva au nord et au sud du pays, Keolis à l'est et Qbuzz à l'ouest. La CCT multimodale est distincte de la CCT Transport Public, sur laquelle de nouvelles discussions débuteront la semaine prochaine, le 9 décembre.

Les entreprises les plus connues du secteur sont Arriva au nord et au sud du pays, Keolis à l'est et Qbuzz à l'ouest.
Articles Liés:
Journal d'autobus
Print Friendly, PDF & Email